ღ Aphrodisiaque.
Attention,

Ce forum est réservé à un public averti, âgé de 18 ans minimum. En effet, il peut contenir des scènes à caractère sexuel et/ou violent. En vous inscrivant, vous vous engagé à respecter cette règle d'âge minimum et, en cas de triche, le forum ne pourra pas être tenu pour responsable.

Merci de votre compréhension et bienvenue sur Aphrodisiaque ♥


Aphrodisiaque, la maison close de vos rêves.
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 David Mervan, l'infirmier timide [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
David Mervan

☏


Masculin Messages : 112
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 27
Localisation : Chez moi

Personnage
Age: 25 ans
Métier: Infirmier

MessageSujet: David Mervan, l'infirmier timide [Terminé]   Jeu 20 Déc - 12:46


₪ IDENTITY ₪


    Nom : Mervan
    Prénom : David
    Surnom : Dave
    Âge : 25ans
    Origine : Française
    Groupe : Client

    Fantasme(s) : Bah déjà faudrait que j'en trouve, ça serait un bon début.




₪ PORTRAIT ₪


    Physique & Mentale :

    Vous pensez que cet homme est magnifique?

    Qu'il fait rougir les femmes à la simple vision de son visage ou de son corps?
    Et bien pas vraiment.

    David est un homme qui a un physique plutôt ordinaire;

    Il mesure plus ou moins 1m70, il fait à peu près 75 kg, les cheveux noirs et mi-long qui tombent sur ses yeux par moments. Ses yeux marron montrent parfois une lueur d'intelligence ou tout simplement de la joie même si on aurait l'impression que ses yeux passent à travers la personne qu'il regarde, comme s'il lisait à travers elle comme livre ouvert.

    Par moments, il dégage une aura de gentillesse si on prend le temps de l'observer tranquillement. C'est le genre de personne qui donne envie de lui parler parce qu'il donne cette impression au simple coup d'oeil, d'être le gars qui ne demande qu'à être votre ami.
    Maintenant le corps, voyons le corps de ce jeune homme d'un peu plus près. Tout d'abord, on peut noter qu'il n'est pas spécialement musclé, certes il est un homme bien composé mais son corps ne montre pas de muscle super-détaillé.

    Ses mains sont celles d'un homme qui prend soin de lui, tantôt délicates et chaudes, tantôt brutales et froides. Les bras sont corrects. Mais, comme il est dit, il n'a pas de muscle apparent.
    Il ne faut pas le sous-estimer pour autant car même si ses bras ne montrent pas de muscle, il peut faire preuve de force comme tout homme de son âge.
    Un homme qui n'a rien d'exceptionnel physiquement, quelqu'un qui se fond parfaitement dans la masse des gens.

    Côté vestimentaire: Comme tout homme de son métier, il porte son éternelle blouse blanche avec une cravate par forcément bien mise. En temps normal, il porte des vêtements décontractés. Il porte en permanence une paire de lunettes.

    Dans les soirées mondaines, il portera des vêtements élégants, raffinés, n'hésitant pas à porter des bijoux pour son propre plaisir personnel.

    Passons donc sur le mental.

    Cet homme tel que vous le voyez, parce qu'il faut bien l'avouer, est à plusieurs facettes. Comme tout être humain en soi quoi. Tantôt il est gentil et doux, tantôt il peut faire preuve d'égoïsme et de cruauté, un type à qui le mensonge ne lui fait pas peur mais ce n'est pas pour autant qu'il va mentir à tout va. Il ne mentira que si seulement cela peut arranger la situation, bref ce que beaucoup de monde font.

    Les femmes? Si l'occasion se présente il peut être dragueur ou alors faire preuve de timidité, il a eu une unique aventure qui s'est contenté de lui faire des "smack". Quoi? Vous pensez que cet homme est un cavaleur? Un don Juan? Un Casanova? Et bien non, certes il aime avoir la compagnie d'une belle femme, mais ce n'est pas pour autant qu'il ira lui faire du rentre dedans.

    Si une femme lui tape dans l'oeil, il saura faire preuve d'élégance et d'une grande politesse le tout mélanger avec une pointe de subtilité pour faire l'équilibre.
    Mais il ne faut pas le prendre pour un idiot, si une femme se joue de lui, il peut le prendre mal ce qui est normal. Un homme tout ce qu'il y a de normal et cela lui rend bien.

    "C'est pas parce que j'ai un bout de viande entre les jambes que je pense avec ça tout le temps".

    Son attitude "de base" laisse l'image de quelqu'un qui est détendue mais pas non plus un je m'en foutiste. Après il ne va pas être une personne qui a un langage super-élevé mais plutôt mitigé, quelques insultes par ci, quelques jolis mots par là et vous obtenez un homme qui sait parler correctement mais n'est pas non plus un type qui parle totalement de manière soutenue.

    Bien sur, il insulte si quelque chose le tracasse ou qui le frustre, dans ces moments-là un "merde" ou un "fait chier" peut sortir de sa bouche ou du moins dans sa tête. Mais, il sait avoir un beau langage quand il fait des efforts.

    Depuis qu'il a vu un film avec des cow-boys, ce fut une révélation. Il voue une véritable passion pour ce qui est des révolvers, pour lui ce sont des oeuvres d'art.

    Les films de western sont un délice à ses yeux quand il peut voir les révolvers en action. Malgré sa collection, il a une préférence envers trois révolvers en particulier qu'il ne peut se décider à se séparer comme cela.

    Dans le cadre de son travail, c'est un homme attentionné et aimable. D'un calme à toute épreuve même sous un stress intense même s'il sait plaisanter parfois. Pour lui, toute vie qu'il est possible de sauver mérite tous les efforts possibles, mais il n'est pas suicidaire pour autant.

    Pour David, la possibilité de soigner est un don du ciel non pas qu'il croit en Dieu mais il croit qu'on a tous un destin à prendre en main si on veut le voir se réaliser. Il est heureux de pouvoir voir des gens sourires quand ils se rendent comptent qu'ils sont soignés.
    Pour lui, c'est le plus beau cadeau qu'on peut lui faire dans ces moments-là.
    Il a une grande mémoire visuelle, ce qui est utile dans son travail. Comme beaucoup de monde, il souhaite apprendre des nouvelles choses. Sa mémoire est tellement efficace qu'il lui suffit en général de lire une chose une fois pour la retenir.

    Techniquement parlant, c'est un génie même s'il est seulement capable de ça. Mais cela lui a permis de connaitre le corps humain dans les moindres détails et les maladies qui existent.

    Envers une personne, il sait se montrer respectueux, et aimable de par son métier qu'il lui a aussi appris à ne pas juger les gens par leur couverture, mais par leur coeur et leur âme. Un savoir-vivre comme il faut mais pas un parangon non plus, il a des bonnes manières mais loin de la perfection de l'homme le plus courtois du monde.

    Les gens de la haute?

    Pourquoi pas, mais pas à haute dose non plus, sinon il y a une overdose. Il saura faire preuve de raffinement et d'élégance, mais en général, il fera preuve de discrétion dans les soirées mondaines.

    Que pense-t-il des gens en général?

    Franchement, il s'en fiche, pour lui le simple fait d'avoir un coeur qui bat lui suffit. il n'y a pas d'être inférieur ou supérieur, que des personnes qui ont des émotions et sont sur le même pied d'égalité. Une reine a la même importance que le simple paysan selon lui.
    Son avis sur la vie en général est positif quand même. Il aime profiter des belles choses, les plaisirs de la vie sont des choses qu'il croque à pleine dent.
    Manger des plats exotiques comme traditionnels, boire un peu d'alcool de temps en temps, être parfois avec une belle femme pour simplement discuter voir plus si elle veut bien.

    C'est un épicurien on pourrait dire, même si ce n'est pas tout à fait exact. Tels sont les choses que David aime faire mais ce n'est pas tout. Mais en faire une liste serait trop long mais une chose est sur:
    Un homme parmi tant d'autres. Pas totalement noir, par totalement blanc. Un équilibre intérieur qui varie suivant l'instant présent et qui peut changer l'instant d'après.


    Phobie : La lecture, le cinéma, la photographie sont ce que j'aime pour passer le temps en général.
    Passions/désirs : Pour ce qui est des passions, j'estime avoir une vraie passion des animaux et mon désir est de pouvoir trouver un remède contre un mal qui serait dur à soigner.
    Peurs/Secrets :
Ma plus grande peur est d'être dans le noir, oui je sais c'est étrange mais c'est ainsi. Mon secret pourrait être que malgré mon âge, je n'ai eu qu'une seule petite amie dans ma vie, sans rien d'autre que des bisoux.


₪ HISTORY ₪


    Mon histoire... Rien de glorieux, juste un homme qui vie et profite de ce qu'il peut, mais laissez-moi vous la raconter

    Tout commença dans un hôpital non loin de la capitale française, Orléans était le nom de ma ville de départ. Non pas que je m'en souvienne, mais c'est logique non? Bref... Je suis née sous le regard des médecins, et de mes parents. La grande aventure de la vie était en marche pour moi, si j'avais su ce qui m'attendait, je serrais venu au monde plus vite.
    Je dois dire que mes parents sont des gens gentils, c'est normal me direz-vous. Ma grande soeur m'a toujours protégé alors que j'étais sans défense face aux autres garçons, c'était drôle de voir une fille faire peur aux garçons.

    Le bon vieux temps... Bon je ne suis pas vieux quand même... Si? Bon...
    Un beau jour, je me baladais tout seul alors que j'avais que 10 ans, c'est fort hein? Je m'égare pardon, je disais que je me baladais dans la rue, puis j'ai vu un petit oiseau par terre.

    Comme tout enfant, je vais voir, et je remarque qu'il est blessé. Il n'arrivait même plus à voler, sans doute une aile cassée, je le prends délicatement pour voir comment il va, c'est que le bestiau voulait pas se laisser faire donc j'ai dû le tenir comme il faut pour qu'il ne tombe pas et se fasse mal.

    Je le pris avec moi pour le soigner, étrangement, je trouvais là un plaisir à aider un oiseau comme ça, simplement en l'aidant à aller mieux.

    Après des mois de soin et de repos, je le voyais battre des ailes de plus en plus. Il fallait le relâcher pour de bon, c'est ce que je fis après être mis à la fenêtre. Quand soudain, il se mit à battre des ailes alors qu'il n'y arrivait pas au début... C'est étrange non? Ah! pardon je continue mon histoire. Bon, l'oiseau se débattait farouchement, je l'ai relâché et il a volé directement, comme s'il n'avait jamais rien eu.
    Et peux vous dire qu'après ça, j'ai vite compris que ne je n'avais ce petit truc en plus que les autres, l'envie de soigner.

    Ensuite, je me suis entrainé sur des animaux de plus en plus gros, et je peux vous dire que plus je soignais, plus j'aimais cela.

    Puis finalement, j'ai compris que j'avais la possibilité de mémoriser tout ce que je lisais pour peu que je me concentrais suffisamment dessus. Un don on appelait ça, pourquoi pas remarque, chacun son petit truc en plus vis à vis des autres.

    Un petit plus pas désagréable j'ai envie de dire. Très vite, j'avais compris mon futur métier, je voulais devenir médecin pour soigner des tas de personnes et les rendre heureuses...

    Un rêve magnifique je peux dire, ok! Je m'excuse, je reprends. Bon, je disais que je voulais devenir médecin, mais le chemin allait être long, très long, après tout je n'étais qu'un enfant encore. Donc, j'ai commencé à étudier au maximum et le plus sérieusement pour pouvoir vivre mon désir.

    Et vint l'adolescence, cette période où les hommes se découvrent des nouvelles choses, comme les filles par exemple. Bon, durant cette phase de changement, je n'ai pas échappé à la règle d'ailleurs: Quelques boutons, les hormones en plein chantier, mon regard qui se pose sur les filles. Autant dire que j'étais en pleine transformation, mais je gardais cette envie de devenir médecin pour aider les gens.

    C'est durant mes études que j'ai eu ma première et unique petite amie, c'était génial mais elle a dû partir pour certaines raisons, tant pis. Je voulais pas non plus perdre de vue mon but, les études d'abord et le coeur après pourquoi pas.

    Puis vint le jour où enfin je reçus enfin mon diplôme des mains du directeur avec ses félicitations. Je pouvais enfin vivre mon rêve de devenir médecin, mais il fallait que commence par la base du métier; L'infirmier.

    D'ailleurs, j'avais trouvé un poste dans un hôpital par loin de chez moi et tant mieux. Petit à petit, je prenais mes marques dans ce métier, j'en tirais une grande satisfaction à voir des enfants sourires quand je leur fais un tour de magie pour soigner les bobos et les petites maladies, les enfants me nommèrent "le magicien".

    La vie était géniale, je vivais ma vie comme il fallait, j'aidais les gens, je voyais leurs sourires comme ma récompense ultime.

    Un jour alors que je faisais mon travail comme toujours, puis j'ai appris qu'il y avait une personne avec un cancer. Il fallait que je fasse quelque chose!
    Alors qu'il y avait personne dans les couloirs, je me faufilai dans la chambre pour voir comment cet homme allait. Après tout cette possibilité de soigner est un cadeau et je me dois d'en faire usage pour sauver des vies.

    L'homme me regarda en me disant qu'il était prêt à mourir si le cancer empirait, il sentait la fin venir qu'il me disait, faut croire qu'il y en a qui pensent qu'il vont mourir juste avec un cancer. Je lui répondis que j'étais là pour rester avec lui quoi qu'il arrive. Il me parla de ses enfants tout en pensant avoir vécu une belle vie. Je ressentais de la peine pour lui, avec douceur, je lui pris la main et lui dis qu'on a tous un rôle à jouer peu importe ce qui se passe et que si vous êtes heureux, alors vous n'avez aucune crainte à avoir. Puis, étrangement, il me vint une idée de traitement que j'avais déjà entendu parler entre médecins, je lui demandai s'il était d'accord pour une telle chose, il me répondit oui.
    Après une discussion qui dura des heures, les médecins acceptèrent enfin de tenter l'ultime opération pour sauver cet homme. Alors que je m'étais endormis à côté de là où il y avait l'opération, je sentais un médecin me réveiller pour me dire de venir.

    Automatiquement, je le suivis pour savoir de quoi il s'agissait et il me conduisit vers la salle de réveil des patients. Là, je vis enfin l'homme sur un lit les yeux fermer, ils avaient réussi à le sauver et cela me combla de joie alors que ses proches étaient là. Quand il me vit, ses proches allèrent vers moi tout en me disant que j'étais un ange qui avait décidé de le sauver. Devant tant de merci, je me sentais vraiment mal à l'aise, au point de partir en courant pour fuir cet endroit. J'étais vraiment mal à l'aise quand il s'agissait de ce sujet.
    Le lendemain, alors que je retournais au travail pour trouver une excuse au fait d'être rentré chez sans même prévenir, le personnel me regardait comme si j'étais une sorte de personne importante même si leurs regards étaient assez discrets je dois l'avouer.
    J'ai ressenti une sorte de gêne malgré tout, et une sorte de fierté quand le directeur de l'établissement vint me raconter que l'homme que j'avais sauvé me valait une promotion importante.

    Je lui racontai que je n'avais rien fais mis à part lui passé un coup d'éponge sur la tête et, je devais rentrer chez moi, car je devais régler une histoire personnelle avec ma famille.
    Le directeur insista mais moi aussi en lui disant que je n'étais qu'un infirmier tout ce qu'il y a de banal. Heureusement qu'il finit par laisser tomber, sinon j'aurais été mal. Mais on me donna quand même le surnom "le miracle ambulant".
    Entre-temps, je me pris un appartement dans Paris et pus enfin faire la collection de révolvers qui me tenait tant à coeur et je commençais à enfin vivre de mes propres ailes. Ma soeur était venue avec moi pour la seule raison qu'elle voulait simplement être avec moi, elle se trouva un job dans la police d'ailleurs. La vie était tellement magnifique pour moi qui avais décidé de postuler dans un autre hôpital pour être infirmier afin de devenir médecin un jour.
    Je dois dire que le début n'était pas si simple, je connaissais personne mais au moins, je pouvais travailler en paix. Peu à peu, j'ai rencontré des gens sympathiques.
    Et depuis, je travaille gentiment, tout en me demandant si un jour, il y aurait un événement qui pourrait enfin m'occuper l'esprit.

    Fallait croire que le destin m'avait trouvé de quoi me divertir en même temps que combler ma curiosité. Je me souviens qu'un beau jour balade tout ce qu'il y avait de banal, oui bah quoi? C'est pas interdit que je sache, donc je me promenais comme ça par simple envie quand je suis tombé sur un endroit nommé l'Aphrodisiaque. J'allais pas rentré comme ça sur un coup de tête, je suis loin d'être un parfait idiot, surtout si jamais c'était un endroit louche.

    Une de mes connaissances dont je demanda l'avis m'en parla, c'était donc une maison close, il me disait comme quoi il avait été une fois et ça en valait le coup. Oui bon... Je suis curieux et puis même si "normalement", c'est pas le genre d'endroit où je vais en général, je me suis dis que je devais y aller. Faudrait juste que je trouve le courage d'y aller.



₪ RELATIONSHIP ₪


    Amis : Pas encore non.
    Ennemis : Pas que je sache en tout cas.
    Liens :
Toujours pas.


₪ You ₪


    Pseudos : Dada est mon éternel surnom
    Age : 23 ans
    Comment vous avez découvert le forum ? En fouinant sur le net à la recherche d'un forum avec du monde
    Expérience dans le domaine du rp ? Pas très expérimenté.
    Présence sur le fofo : En général là tout les jours, des fois un peu moins, ça dépend quoi.
    Code :


Dernière édition par David Mervan le Jeu 20 Déc - 14:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: David Mervan, l'infirmier timide [Terminé]   Jeu 20 Déc - 13:08

Bienvenue parmi nous.
La fiche est-elle terminée ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: David Mervan, l'infirmier timide [Terminé]   Jeu 20 Déc - 13:15

Bonjour et bienvenue !

J'ai lu ta fiche, et avant de valider, plusieurs chose me chiffonne... Déjà, un cancer en phase terminal c'est une infection tellement généralisé que ça ne soigne plus. Donc cette partie de l'histoire est clairement too much ^^

Ensuite, il n'y a aucune explication de comment tu trouves l'Aphrodisiaque. N'étant pas un forum sur la vie dans les hôpitaux, il serait bon d'éclaircir ce point :)
Revenir en haut Aller en bas
David Mervan

☏


Masculin Messages : 112
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 27
Localisation : Chez moi

Personnage
Age: 25 ans
Métier: Infirmier

MessageSujet: Re: David Mervan, l'infirmier timide [Terminé]   Jeu 20 Déc - 14:23

Voilà, je pense avoir corrigé et modifié ce qu'il fallait. A vous les studios.
Revenir en haut Aller en bas
Aphrodisiaque
Fondatrice d'Aphrodisiaque.

Fondatrice d'Aphrodisiaque.


Féminin Messages : 12836
Date d'inscription : 05/11/2010
Age : 30
Localisation : Paris.

Personnage
Age: 26 ans.
Métier: Patronne d'Aphrodisiaque.

MessageSujet: Re: David Mervan, l'infirmier timide [Terminé]   Ven 21 Déc - 22:06

Bienvenue sur le forum =)

  • Tu es validé.
      A présent, tu dois aller faire la paperasse, c'est à dire , ouvrir ta demande de rp, ouvrir ton sujet pour tes liens et si tu le souhaites demander un rang personnalisé.

      Recense ton avatar également s'il te plait : ici.

* * * * * * * * * * * * * * * * *
Le gouvernement est là où votre argent est.
Revenir en haut Aller en bas
http://maison-close.forumperso.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: David Mervan, l'infirmier timide [Terminé]   Aujourd'hui à 12:52

Revenir en haut Aller en bas
 
David Mervan, l'infirmier timide [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aiden B. Evans - a cousin, a friend... and an lover (feat: David Tennant)
» [Terminé] David et Goliath [PV]
» David Lanero {OK}
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Haitian Activist David Josue's Brazil Tour to Demand Troops Out of Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ღ Aphrodisiaque. :: Premiers pas sur le Forum. :: Le Transfert d'Identité. :: ● Bienvenue. :: Clients / Clientes.-
Sauter vers: